Le président de la république, professeur Alpha Condé, a dénoncé les faiblesses de son gouvernement, dans son discours à l'ouverture du forum international sur la mobilisation des ressources intérieures ce jeudi à Conakry.

Devant un parterre de personnalités du monde de l'économie et de la finance, le président de la république n'a pas hésité de dénoncer des remarques qui sont les faiblesses de l'administration guinéenne.

Selon lui, la guinée n'a pas un esprit de mobilisation. Et le grand défaut de son gouvernement, c'est de faite qu'il a peur de s'endetter. « S'endetter pour des dettes de fonctionnement est dangereux, mais s'endetter pour les demandes d'investissements, c'est ce qui fait avancer un pays », a-t-il jugé.

Après avoir demandé d'excuse au FMI, le Président Condé poursuit que « notre grand défaut, c'est que, nous ne réfléchissons pas, nous attendons à ce que les autres réfléchissent à notre place. C'est nous qui devons discuter de notre politique et aller vers le fond monétaire, mais si c'est eux qui réfléchissent à notre place, finalement, on ne peut pas faire avancer le pays ».

Par Ibrahima Sory Barry - http://fr.allafrica.com