C’est une information qui a fait l’effet d’une petite bombe à Conakry. L’ancien président de la transition, le général Sékouba Konaté, affirme – au site en ligne Guinéenews – avoir déposé à la Cour pénale internationale (CPI) une liste des commanditaires du massacre du stade de Conakry, le 28 septembre 2009.

Le 28 septembre 2009, la junte du capitaine Moussa Dadis Camara avait envoyé une centaine de bérets rouges pour mater les manifestants rassemblés à l’appel de l’opposition. 157 personnes ont alors été tuées et 109 femmes violées. Plusieurs responsables de l’ex-junte ont été inculpés, mais la justice avance très lentement dans cette affaire, et c’est ce qui a décidé Sekouba Konaté à déposer sa liste à la CPI.

Selon un proche collaborateur du général Konaté, c’est en constatant que la justice guinéenne avançait à pas de loup dans ce dossier que le général a décidé de parler au procureur de la CPI, Fatou Bensouda. Il a profité de sa visite à la Haye, en mars dernier, pour déposer sur la table de Fatou Bensouda une liste de noms de personnes impliquées dans le massacre du 28 septembre 2009.

Quels sont ces noms ? Pour l’instant, mystère. Le général ne le dit pas. Mais on sait qu’il s’agit uniquement des responsables du CNDD, autrement dit la junte de Moussa Dadis Camara qui gouvernait à l’époque le pays.

Des noms de militaires bien entendu, mais aussi des noms de civils. Selon son entourage, Sekouba Konaté a tenu à révéler l’identité de personnes influentes auprès de Dadis Camara mais qui ne sont pas forcément connues du grand public guinéen mais qui ont joué un rôle au moment où fut prise la décision de réprimer l’opposition.

Rappelons que la justice guinéenne a déjà inculpé plusieurs responsables présumés dont le capitaine Pivi, le capitaine Tiegboro Camara et le colonel Diaby.